Menu

Appel à communications

Prenez la parole lors de la journée !

Pour son édition 2023, les organisateurs lancent un appel à communications pour des présentations orales.
Il s’adresse aux acteurs publics, privés et académiques francophones.

Thèmes Critères Modalités

Date limite de soumission : 14 février 2023 (minuit)

Thématiques

  • 1. Comment les sciences de l’information valorisent-elles les géodonnées ?

    Avec l'essor joint du Big Data et du Cloud Computing, les algorithmes basés sur l'intelligence artificielle (IA) ont énormément progressé. Ces méthodes représentent une nouvelle tendance pour le traitement et l’analyse des géodonnées (machine learning, modèles agents). État de l'art, approches méthodologiques innovantes et cas pratiques sont attendus.

  • 2. Démocratiser l’accès à l’information géographique

    S'il existe un grand nombre de géodonnées aujourd'hui, toutes ne sont pas faciles d'accès et les plateformes de diffusion sont multiples sans être exhaustives. Que ce soit à l'aide de webservices, catalogues ou guichets virtuels, la diffusion de géodonnées se heurte à un défi de référencement afin que le citoyen et le spécialiste puissent facilement et de manière fiable accéder aux informations qu'ils recherchent.

  • 3. L’analyse spatiale au service des processus décisionnels

    Les géodonnées sont essentielles pour bien gérer un territoire et accompagner les prises de décision. Dans ce thème, nous souhaitons mieux comprendre les implications de l'analyse spatiale dans les diverses phases des processus de décision au travers de différents points de vue, du spécialiste au décideur.

  • 4. Comment valoriser les modèles numériques existants ?

    Jumeaux numériques, modèles du territoire 3D ou maquettes BIM sont autant de nouvelles sources d'information disponibles. Comment les exploiter pleinement pour répondre aux enjeux de la gestion du territoire et de l'environnement construit ? Retours d'expériences attendus !

  • 5. Gouvernance, géocommuns et sécurisation des géodonnées

    L’essor du numérique et des démarches collaboratives permettent d’envisager de nouvelles approches pour produire, gérer et diffuser la donnée géographique. Des acteurs multiples et diversifiés deviennent co-créateurs et co-gestionnaires de nouveaux référentiels de données, les géocommuns. Comment mettre en place une gouvernance adéquate ? Comment traiter les questions légales de protection et de responsabilité qui apparaissent ? Des services essentiels les utilisent au quotidien en conjugaison avec le positionnement. Comment garantir l’intégrité et la résilience de ces services face aux nouvelles menaces ?

  • 6. Comment repenser les méthodes d’acquisition des géodonnées ?

    Des systèmes d'acquisition toujours plus performants, plus faciles à mettre en œuvre, plus accessibles, qui remontent tout en 2D, 3D, images, nuage de points, etc. : a-t-on toujours besoin de toutes ces données ?
    À l'ère de la surabondance de données et des contraintes énergétiques actuelles, peut-on envisager une sobriété numérique dans le domaine de la Data ? Existe-t-il des concepts, méthodes, outils pour faire de la "Smart Data" : ne relever, stocker et traiter que la donnée utile ?

  • 7. L’information géographique pour soutenir les activités économiques

    Dans le secteur privé (industrie, logistique, commerce, services...), l'analyse spatiale de données socio-économiques couplées aux données clients fournit une aide précieuse au choix d'implantation d'activités et à leur mise en réseau. Qui utilise les méthodes de géomarketing et pour quelle plus-value ? Comment inclure les politiques territoriales dans ces analyses spatiales ?

  • 8. La surveillance des espaces et ressources naturels pour mieux agir

    Aujourd'hui, face aux enjeux environnementaux, les espaces et ressources naturels (eaux, forêts, biodiversité...) doivent être surveillés à l'aide de données pertinentes et d'outils performants. Comment les technologies SIG nous aident-elles à rapporter et alerter sur l'évolution de notre environnement, soutenir les actions publiques et privées (plans climat, politiques agricoles, stratégies énergétiques...) ?

  • 9. Energie, santé, sécurité : prévoir les crises et agir rapidement en cas d’urgence

    Ce thème aborde la mise en œuvre des géodonnées et outils SIG pour anticiper et réagir à des situations d'urgence ou de crise. Quels rôles a la géomatique dans l'aide à l'intervention des services d'urgence, lors d'opérations de sauvetage, dans la gestion et la prévention des risques naturels ou encore dans le suivi de crises sanitaires ?

  • 10. Mobilité, transport, logistique : connecter les territoires de manière efficiente

    Le transport de personnes et de marchandises est au cœur du fonctionnement des sociétés modernes. De la gestion de la mobilité à une échelle locale aux flux logistiques supranationaux. Quels rôles jouent les géodonnées et les analyses spatiales dans la mise en œuvre d'une mobilité efficace, résiliente et répondant aux enjeux climatiques actuels ?

Critères de sélection

Le Comité de programme privilégiera les contributions innovantes et originales, de nature technique, méthodologique ou organisationnelle. Les exemples d’applications, les démonstrations et les preuves de concepts sont fortement encouragés.

Important :

  • Les présentations à finalité purement commerciale ne seront pas retenues.
  • Les contributions des écoles et universités sont les bienvenues (il ne s’agit pas d’une conférence à caractère académique).
  • L’appel à communications vaut principalement pour les présentations en session parallèle. Le Comité de programme peut sélectionner certaines contributions pour une présentation en session plénière.

Modalités de soumission

Les soumissions se font uniquement via le formulaire en ligne selon les modalités suivantes :

  • Auteur(s) : un auteur et d’éventuels co-auteurs se déclarent. Parmi ceux-ci, un orateur est désigné. Un même auteur peut effectuer plusieurs soumissions.
  • Le titre et le résumé court : 500 caractères maximum, espaces compris. Ils seront affichés sur le programme en ligne en cas d’acceptation.
  • Présentation de l’intervention : ce texte, de 2 000 à 4 000 caractères maximum, est le support principal pour l’évaluation réalisée par le comité de programme. Il précise le contexte, les principales idées, réalisations et conclusions qui seront présentées.
  • Illustration (facultative) : un visuel peut accompagner la soumission pour illustrer le contenu de l’intervention proposée.
  • Langue : les contributions et présentations devront être effectuées en français.
  • Conditions : vous devez accepter les Conditions générales de soumission pour valider l'envoi de votre soumission.


Une entrée à l’évènement est offerte à chaque orateur des contributions retenues.
Cette entrée ne peut être cédée. Aucun autre dédommagement n’est prévu.

Calendrier

  • Ouverture de l’appel à communications :            14 novembre 2022 
  • Date limite de soumission :                                  14 février 2023 (minuit)
  • Notifications par mail (acceptation/refus) :          Avril-Mai 2023
  • Délai d’envoi des présentations :                           6 novembre 2023
  • Conférence (Lausanne) :                                         14 novembre 2023


En cas de question, merci de contacter les organisateurs par email.


     Soumettre votre proposition